Le Sans Gluten fait sa rentrée !

En cette période de rentrée, quelques inquiétudes peuvent se présenter pour les parents ayant des enfants intolérants au gluten et donc avec un régime particulier, trop rarement pris en compte dans les établissements scolaires. En effet, cette intolérance est souvent une source d’exclusion au moment des repas à l’école, et présente des risques pour l’enfant.

Pourtant, de l’autre côté de l’Atlantique, le nombre d’écoles offrant des repas sans gluten augmente chaque année. Au moment de l’inscription, les familles peuvent rechercher facilement une école délivrant aux enfants des repas sans gluten. De plus en plus d’établissements scolaires œuvrent à fournir un accompagnement personnalisé des enfants intolérants. Certains systèmes mis en place permettent aux familles de choisir en amont, parmi les menus proposés à la cantine, les produits sans gluten du déjeuner de leurs enfants.

Et en France ?

En France aussi, des adaptions sont en cours.
Bien qu’il n’existe aucune loi obligeant un établissement à s’adapter aux enfants cœliaques, leur insertion semble être de plus en plus facilitée.
Ainsi, il y a aujourd’hui, dans certains établissements, la possibilité de consommer leur panier repas au sein de l’école.
De plus, le PAI (Projet d’Accueil Individualisé de l’enfant allergique ou intolérant), mis en place par le ministère de l’éducation nationale, représente un réel soutien pour les familles en besoin.
Grace à ce programme, un profil médical de l’enfant est établi et les intolérances communiquées à l’établissement qui doit prendre des dispositions. A ce jour, ce programme peut-être mis en place sur demande des parents.

Ce qu’il faut retenir

Il est important de savoir que la communication entre la famille et l’établissement est la clé. En effet, la crainte principale des parents d’enfants cœliaques est « mon enfant va-t-il tomber malade à l’école ? ». Il est important que d’un côté, les parents et le médecin de la famille informent au mieux l’établissement sur la situation de l’enfant. De l’autre coté, il faut que l’établissement s’organise pour mettre en place le programme le plus adapté, avec un personnel sensibilisé et en rassurant la famille sur la prise en charge de l’enfant.

Pour plus d’informations, le site de l’AFDIAG (Association Française Des Intolérants Au Gluten) détaille le PAI