La montée du vrac dans La Bio

Le vrac, c’est quoi?

La vente en vrac n’est pas une nouveauté. Ce mode de distribution était la référence avant l’arrivée des grandes surfaces,
mais en période de crise, elle reprend de plus en plus de place dans les rayons.

En effet, depuis quelques années le vrac se développe en magasins bio et grandes surfaces, et rencontre un fort succès, que cela soit auprès des consommateurs que des professionnels, tant en France qu’à l’étranger.
Il s’agit de proposer des produits n’étant pas préemballés. En effet, le client peut acheter au poids en fonction de ses besoins en mettant ses produits soit dans un contenant qu’il a apporté lui-même soit dans un sac fournit par le magasin.

Le vrac se développe dans des domaines classiques (produits alimentaires secs, liquides ou frais) mais aussi moins attendus (produits cosmétiques, détergents, peintures, etc.) et dans tous les circuits de distribution (surfaces spécialisées, supermarchés, etc.).

Selon une étude de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie), parmi les produits alimentaires, les produits d’épicerie secs sont les mieux adaptés à la distribution en vrac car ils sont peu sensibles aux contaminations et stables à température ambiante. Les produits cosmétiques et les produits alimentaires frais sont moins adaptés en raison de leur fragilité et des risques sanitaires.

Pour exemple, Auchan a franchi le pas depuis 2005, en intégrant un espace vrac dans son rayon Self-Discount (espace vrac) et vend chaque année environ 250 millions d’articles.

On retrouve aujourd’hui un parti-pris écologique avec le développement de la conscience environnementale des consommateurs mais aussi des entreprises et des pouvoirs publics notamment avec le Grenelle de l’environnement. Selon une étude du Commissariat Général au Développement Durable, 49% des Français se disent de plus en plus attentifs à la quantité de déchets utilisés.

Pourquoi opter pour le vrac?

Car c’est écologique et éthique! En optant pour le vrac, il est question de consommer différemment et limiter le gâchis d’emballage car il diminue le poids des déchets d’emballage.

En France, plus de cinq millions de tonnes d’emballages ménagers sont vendus chaque année, selon le Centre national d’information indépendante sur les déchets (Cniid). Les déchets finissent en moyenne dans la poubelle quelques heures à peine après la fin des courses, ils représentent 15% à 20% des sommes versées par le consommateur à la caisse, et la moitié du volume de nos déchets. Le vrac est donc moins coûteux ce qui constitue un réel avantage pour le consommateur: sachant que l’emballage représente 15 à 20% du prix, il bénéficie donc d’un prix plus attractif en achetant en vrac.

Outre le mérite de réduire les déchets des consommateurs en supprimant les emballages, le vrac constitue aussi une véritable solution pour réduire le gaspillage alimentaire qui concerne plus de la moitié des produits alimentaires sur la planète.

A retenir :

  • Le prix moyen d’un produit proposé au vrac peut être jusqu’à 40% inférieur au prix moyen du même produit emballé.
  • Il permet au consommateur une meilleure maîtrise de son ticket de caisse, car il ne prend que ce dont il a besoin.
  • Pour les conditionneurs, le coût des matériaux utilisés est moindre.
  • L’argument écologique, grandit en GMS, car le vrac réduit les emballages, et donc les émissions de carbone.
  • Il apporte une offre complémentaire, voire un service additionnel au consommateur
Nous avons conscience de ses enjeux écologiques et de ses avantages pour le client, c’est pour cela que nous avons mis en place un dispositif  permettant à nos partenaires de vendre notre Quinoa, notre farine de Teff et nos graines de Chia en vrac .